Laura HUGUES, Ostéopathe D.O.

06.58.90.85.51

Diplôme agréé par le ministère de la Santé

Adultes, enfants, nourrissons, sportifs, personnes âgées, femmes enceintes et urgences.

Articles

 

Le terme lombalgie désigne des douleurs en bas du dos. Elle a 3 causes principales :

-          - Une contraction musculaire importante et subite des muscles, suite à une lésion musculaire, ou encore à une entorse ligamentaire ou une atteinte discale.

-          - Une névralgie, si la douleur est provoquée par la compression d’un nerf, qui peut être signe d’une atteinte discale ou d’arthrose au niveau du canal lombaire.

-          - Une réaction inflammatoire, suite à une sur-sollicitation des lombaires (souvent nocturne).

 

Chiffres clés :

Dans près de 9 cas sur 10, la cause de la douleur n’est pas identifiée. Il n’y a parfois aucune cause décelable au niveau des examens complémentaires, notamment radiologiques.

Les lombalgies représentent à elles seules 30 millions de journées d’arrêt de travail chaque année en France.

C’est également la première cause d’invalidité au travail avant 45 ans.

Facteurs de risque :

-          - Travail physique, avec port de charges lourdes, ou torsions latérales du torse.

-          - Postures fixes prolongées (travail de bureau)

-          - Troubles posturaux

-          - Manque de souplesse, ou de musculature

-          - Surpoids

-          - Pathologies rhumatologiques

-          - Antécédents traumatiques (principalement membres inférieurs, bassin,  lombaires ou dos)

-          - Stress (crispation)

 

Prévention de la lombalgie :

-          - Les étirements et l’exercice physique sont essentiels. Il faut cependant éviter si possible les sports présentant trop d’impacts (course à pied, sports de raquette, vtt…) si les lombalgies sont anciennes, et que les disques ou vertèbres lombaires présentent des signes d’usure. La natation par exemple est très adaptée, car la pression au niveau des disques lombaires est moins importante dans l’eau.

-          - Avoir un poids santé, et une alimentation saine et équilibrée.

-          - Prendre de bonnes postures au travail, ainsi que lors des efforts physiques.

-          - Consulter en ostéopathie pour identifier les déséquilibres favorisant les contraintes au niveau des lombaires.

 

Au travail :

-          - Sur poste de travail, avoir le haut de l’écran à la même hauteur que les yeux, et les avant-bras posés sur la table (éviter d’avoir les coudes plus haut que les poignets afin de relâcher les épaules).

-          - S’étirer (naturellement) lors des pauses.

-          - Avoir le dos bien au fond du siège, pour diminuer le poids exercé sur les lombaires.

 

Ostéopathie :

L’ostéopathie est très utile pour le mas de dos et pour les lombalgies. Elle permet, par des tests de pression au niveau articulaire, d’identifier des zones dont la mobilité est réduite, afin de rechercher les causes de la lombalgie lorsqu’elles sont mécaniques.

Si lors d’un traumatisme, une vertèbre lombaire s’est « bloquée », votre ostéopathe pourra identifier quel paramètre de mouvement est limité sur cette vertèbre, et lui redonner sa fonction de par des manipulations ostéopathiques adaptées.

De plus, la cause peut être située à distance de la douleur. Par exemple, un antécédent d’entorse ou de fracture sur une jambe, pourra entraîner un manque de mobilité qui sera compensé par une sur-sollicitation des lombaires. Redonner de la liberté de mouvement sur ce blocage, permettra ainsi de diminuer la sollicitation des lombaires, et de prévenir leur usure précoce et la survenue de lombalgies aiguës.

Il pourra également vous conseiller et vous indiquer des postures plus adaptées.

 

/!\ Si vous souffrez de douleurs lombaires, n’hésitez pas à contacter Laura HUGUES, Ostéopathe à Metz, afin de convenir d’un rendez-vous. /!\

 

 

 

 

Articles récents