Laura HUGUES, Ostéopathe D.O.

06.58.90.85.51

Diplôme agréé par le ministère de la Santé

Adultes, enfants, nourrissons, sportifs, personnes âgées, femmes enceintes et urgences.

L'ostéopathie structurelle

L'ostéopathie structurelle s'intéresse particulièrement aux éléments intra et extra-articulaires. Elle consiste en des techniques directes, qui visent à rendre de la mobilité par des manipulations ostéopathique dans le sens de la restriction articulaire, appelées "trusts" (ou HVLA).

Les techniques HVLA:

Ce sont des manipulations rapides mais avec une très faible amplitude de mouvement. Cela permet de surprendre les tissus, et d'effectuer une corrections ostéopathique avant qu'une contracture réflexe ne s'installe, et ainsi de ne pas créer de douleur ou de tension tissulaire. En effet, si l'appui est exercé progressivement, le corps se défend en exerçant une force opposée qui impose au thérapeute de forcer d'avantage. Les trusts permettent ainsi d'effectuer une correction ostéopathique sans forcer.

Ces manipulations sont inoffensives, car elles permettent de respecter le jeu articulaire, et de ne pas le dépasser (contrairement à une manipulation en amplitude).

Des tests sont aussi effectués avant toute manipulation, pour vérifier qu'aucun problème articulaire sous-jacent ne serait une contre indication à celle-ci.

Ces manipulations ne sont bien entendu pas utilisées sur des nourrissons, car les articulations ne sont pas encore consolidées. De ce fait c'est l'ostéopathie tissulaire et fonctionnelle (douce) qui est indiquée.

Les techniques d'énergie musculaire:

Une alternative consiste à utiliser la biomécanique naturelle d'un segment articulaire afin d'effectuer une correction sans trust ou manipulation. Elle consiste à immobiliser un segment articulaire, tout en demandant au patient une légère contraction opposée.

Cela permet d'utiliser naturellement la fonction d'un muscle afin de déverrouiller un segment en dysfonction, en douceur.

Par exemple, si une cervicale est peu mobile en rotation vers la droite, votre ostéopathe l'immobilisera en rotation droite, et vous demandera de tourner doucement la tête à gauche, tout en empêchant votre tête de tourner avec sa main (pour créer une résistance). Vous gagnerez un peu de mobilité vers le droite, puis ré-effectuerez cette opération jusqu'à un gain total de mobilité au niveau de ce segment cervical.

Le recoïl:

Cette technique consiste à une mobilisation dans le sens du blocage, tout comme une technique HVLA. Cependant, la force appliquée n'est que de quelques grammes, du bout des doigts. Cela permet de venir en tension maximale au niveau articulaire sur un point très précis plutôt que de mobiliser l'ensemble de l'articulation, puis, avec une très légère impulsion (comme un souffle), de dépasser le blocage réflexe afin d'entraîner un rétro contrôle au niveau du système nerveux, qui contrôle la position d'une articulation dans l'espace de manière inconsciente (proprioception).

Articles récents